Quoi mettre dans un composteur

Partagez si vous avez aimé l'article.

On aime tous les plantes, cet être vivant qui décore nos maisons, qui nous alimente et qui est si nécessaire pour nous et pour la terre, mais pour sa croissance cet être vivant a besoin qu’on en prend soin, on doit l’arroser, l’exposer au soleil ,vérifier si il n’a pas été atteint de maladies et le plus important on doit le nourrir , le nourrir comment on utilisant des engrais ou ce qu’on  appelle le compost  , ce compost qu’on fabrique ,qu’on mélange et qu’on rassemble dans un composteur qui est un récipient en bois ou en plastique dans le quel se fait le processus de dégradation  nomme aussi compostage et qui consiste à stockage des résidus organiques et minéraux permettant la fermentation de ces derniers pour obtenir du compost, mais ce dernier est constitué? de quoi que mettre dans un composteur ?

Un compost doit se composer de plusieurs éléments variés pour qu’il apporte aux plantes les nutriments nécessaires pour leur croissance, Vous pouvez faire votre compost vous-même en plaçant des déchets verts dite azotés ou bien des déchets bruns dite carbone, les déchets verts sont humides tandis que les déchets bruns sont secs, et vous pouvez en mettre d’autre déchets qu’on a va citer mais en petite quantités. Il doit être bien équilibré, le on mélange des ingrédients est très important pour que les déchets puissent se décomposer efficacement.

Déchets verts :

Appelés aussi déchets azotés ou bien humides, ces déchets sont facilement décomposables et se transforment en azote minéral pour nourrir les plantes et ces derniers doivent être utiliser mais a un taux précis il faut en mettre beaucoup sinon ça rend e compost très humides d’onc mettez environs 40% de ces déchets. Alors que peut-on mettre dans un composteur comme déchets verts

  • Épluchures de bananes de légumes, restes de fruits et de légumes pourri du potager que vous devez laver afin de vous débarrassez de toutes traces de produits chimiques, ils vont bien au compost et ils ne l’acidifient pas .
  • Feuilles d’arbre, fleurs coupées et leurs fanées : évitez les feuilles mortes surtout celles des arbres fruitier ces dernières peuvent être porteuses de maladies cryptogamiques. Evitez aussi les feuilles mettront beaucoup trop de temps a se décomposer telles que les feuilles de platanes du laurier cerise ou bien le troène.

Pour mieux les aider à se décomposer vous pouvez passer une tendeuse sur eux pour les déchiqueter ou encore les mettre a part les laisser faire par la nature pour un avoir un compost de feuille que vous mélangez avec autres composants et que vous utilisez ultérieurement.

  • Tontes de gazon que vous devez faire sécher d’abord avant de l’incorporer a votre compost autrement ses herbes ont tendance à se tasser rapidement et cela va empêcher la bonne circulation d’air et provoque de mauvaises odeurs donc pensez à mélanger votre compost de temps à autres pour permettre a l’humidité de s’évaporer et vous auriez un compost plus sec.

Ces herbes sont très riches en eau et en azote donc les rajouter à votre compost est une nécessité.

  • Mauvaises herbes sans graines, mais si elles contiennent des graines avant de les mettre dans votre compost vous devez les tromper dans l’eau durant 48 heures autrement ces derniers vont germer dans le compost et vont être détruites par sa chaleur.

Yen a des de mauvaises herbes dites activateurs du compost telles que la consoude et l’ortie et d’autre bien au contraire elles sont très résistantes telles que les herbes de types racines comme chiendent ou pissenlit ces herbes faut les laisser d’abord sécher avant de les utiliser.

  • Feuilles de thé et sachets à condition qu’ils ne soient pas fait de matière synthétique.
  • Tailles de haie
  • Plantes à purin

DECHETS BRUNS:

Apple aussi déchets carbone ou bien sec ces déchets sont difficilement compostable et donnent beaucoup de nourriture aux champignons, ils apportent également du carbone qui fait vivre les microorganismes et favorise la production d’azote minéral, parmi ces déchets on cite :

  • Cartons non imprimés coupés en petits morceaux
  • Coquilles d’œuf : elles contiennent beaucoup de carbonate de calcium , permettent de d’équilibrer le ph du compost et à neutraliser l’acidité des autres composant du compost , elles apportes aussi des minéraux comme le magnésium et le phosphore et sont facilement compostable si vous les écraser pour qu’ils deviennent encore plus petites.
  • Coquilles de fruits secs dont on vous conseiller d’éviter trop en mettre car ils se décomposent lentement et de les écraser en touts petits morceaux avant de les rajouter au compost.
  • Ecorces d’arbres qu’il faut broyer ou couper finement pour qu’ils puissent se décomposer facilement et rapidement.
  • Fumier d’herbivore comme les fumiers de cheval, lapin, chèvre, ils sont considérés comme déchet équilibrés car ils contient  du carbone mais aussi de l’azote et se compostent vite et très bien.
  • Marc de café qui jour bonne activité organique favorable à la fertilité des plantes.
  • Sciure et copeaux de bois qui sont très riches en Carbone et en protéines, aident au drainage et à l’aération du compost donc il faut les rajouter aussi.
  • Serviettes et mouchoirs en papiers comme papiers essuie-tout, feuilles de papier journal, mais faites attentions ces papiers ne doivent pas être imprimé ou coloré et doivent aussi être éco-conçus avec des encres à base végétale et sans ajout d’agents de blanchiment pour qu’ils puissent être dégrader facilement dans un compost.

A part ces deux types de déchets il existe d’autre types de déchets que vous pouvez mettre dans votre composteur mais en petite quantité comme :

 

  • Restes alimentaires cuits à mettre en petite quantité et il faut les répartir entre les produits utilises et recouvrir d’autre composant du compost il faut les mettre au fond là où ça chauffe le pus.
  • Résineux ces derniers ne rendent pas le compost acide, contrairement à certaines croyances mais malgré leurs bienfaits ils contiennent des inhibiteurs de croissance donc il ne faut pas trop en mettre aussi, ne dépasser pas 10 à 15% de ces matières dans le compost.
  • Pain et déchets à base de pâtes : vous devez bien les l’humidifier bien avant de les mettre dans votre compost vous pouvez par exemple mettre de la chapelure, du pain perdu, mais évitez bien sûr d’en mettre en trop grande quantité.
  • Afin de détruire les maladies et les pathologies vous pouvez aussi incorporer des plantes malades mais il faut bien les mettre au centre du compost là où ça réchauffe bien.
  • Cendres de feu de bois qui est considéré comme un engrais minéral riche en potasse, phosphore, chaux et oligo-éléments vous pouvez le rajouter à votre compost pour l’enrichir mais faut pas en mettre en grande quantité également.
  • Vous pouvez utiliser aussi de l’ail avec sa peau qui est riche en plusieurs vitamines et minéraux donc si vous avez un jardin et que vous préparez une plantation ne jeter pas sa peau après avoir cuisiner laisser la de coter plutôt vous en aurez besoin pour préparer un bon compost.
  • Les algues ca parait bizarre mais oui vous pouvez rajouter des algues contiennent des oligo-éléments comme le cuivre manganèse et d’autres contiennent aussi du potassium mais par contre ils contiennent peu d’azote c’est pour cela qu’il faut pas en mettre en grande quantité.

Et après avoir cité que mettre dans un composteur vous devez connaitre les principes de ce compostage pour que vous puissiez le réaliser dans votre jardin pour enrichir et favoriser la bonne croissance de vos plantes. D’abords l’ensemble du processus dure 6 à 18 mois environ et ce la dépend de la méthode employée, la composition des déchets et les soins apportés au compost.

En suite il faut suivre ces étapes pour avoir un bon compost :

Pour le faire vous pouvez utiliser soit un tas de compost ou bien un lombricomposteur , la différence entre les deux c’est que Le composteur ou le lombricomposteur est plus difficile à cacher vous devez lui laisser une place au fond du jardin ou du balcon à l’abri des regards et pour éviter tout conflit de voisinage, optez pour un modèle discret à prix réduit, par contre le tas de déchets est évidemment moins discret. C’est pour cela qu’il est recommandé pour les grandes surfaces. Cela vous permet de lui faire une place isolée dans le jardin où il sera difficilement visible.

Vous avez préparé votre lombricomposteur ou votre tas de déchet maintenant choisissez vos composant selon les critères citer au-dessus et commencer a les mettre dans le composteur.

Puis Alterner les déchets secs carbonés comme les brindilles, feuilles mortes, carton et bien d’autres avec les déchets humides azotés cités avant comme tontes fraîches, fruits abîmés, épluchures, les déchets secs carbonés compostent lentement et assurent une structure lâche et aérée au compost par contre les déchets humides azotés se dégradent rapidement et apportent eau et nourriture aux décomposeurs.

En suite Aérer et brasser pour permettre à l’air de circuler et oxygéner les micro-organismes. Un manque d’air freine la décomposition et peut devenir source de mauvaises odeurs.

En fin Surveiller l’humidité.  En cas de dessèchement, les micro-organismes meurent et le processus s’arrête, il faut arroser le tas de votre compost ou apporter des déchets humides et en cas d’humidité excessive, la température du tas baisse et freine la décomposition, il faut ajouter des matières sèches telles que les sciures, feuilles mortes.

 

Partie questions :

  1. Qu’est-ce qu’il ne faut pas mettre dans un composteur ?

Pour prendre soin de votre plante il faut savoir que mettre dans un composteur mais aussi ce qu’il faut éviter de mettre comme :

-Fer et métaux.

– Produits laitiers car Ils causent des problèmes d’odeur et peuvent attirer des parasites.
– Charbon de bois car il contient des substances nocives pour les plantes.
– Plantes malades ou infestées d’insectes, il pourraient survivre après processus de compostage et vont être retransférés en suite dans votre sol.
– Déchets d’animaux car Il pourrait contenir des parasites, des bactéries ou des germes nocifs pour l’homme.
– Des viande ou des poisson et restes alimentaires cuits car ils causent des problèmes d’odeur et peuvent attirer des parasites.
– Feuilles ou brindilles de noyer noir, ils libèrent des substances nocives pour les plantes.
– Graisses et huiles car Ils causent des problèmes d’odeur et attirent les parasites.

  1. Quels sont les avantages d’un compost ?

Les micro-organismes présente dans le compost décomposent les matières organiques qui se trouvent dans les nutriments et cela rend leur absorption beaucoup plus facile par la plante, et ces derniers rendent la plante plus forte et luttent contre ses maladies.

Il a des bienfaits sur le sol également en améliorant sa structure, il l’aide à retenir plus d’humidité et il lui donne un engrais naturel et une fertilisation organique, il brise les sols argileux et prévient l’érosion.

  1. Quand utiliser le compost ?

Cela dépend de votre sol s’il est assez sec ou très pauvre en nutriments vous devez mettre du compost avant chaque saison de plantation.

Il est recommandé soit de mettre du compost en automne et de le recouvrir en paillis comme les feuilles hachées en hivers comme ça les micro-organismes intègrent le compost dans le sol, ou encore le mettre deux semaines avant la plantation.

  1. Comment savoir si le compost est prêt à être utiliser ou pas encore ?

Un compost mûr ne contient pas ou très peu de vers se caractérise par un aspect homogène, une couleur sombre, une odeur de sous-bois et une structure grumeleuse.
Dans un compost mûr, vous n’arrivez plus à identifier les déchets de départ, à l’exception des déchets qui se décomposent difficilement. Vous pouvez alors tamiser votre compost et faire suivre aux déchets récalcitrants un nouveau cycle en les réintégrant aux déchets frais.

  1. Pourquoi utiliser un bac a compost ?

En utilisant un bac a compost vous n’allez pas polluez l’environnement ni votre jardin et cava vous aider à fabriquer votre propre compost en apprenant que mettre dans un composteur et en évitant les engrais chimiques, vous allez tout de même réutilisez vos déchets pour fabriquer un engrais naturel et économiser et éviter d’en acheter.

  1. C’est quoi un compostage ?

C’est un terme biologique qui consiste à transformer les déchets organiques tels que les fruits et légumes, herbe, branchages ou bien d’autres composants en présence d’eau et d’oxygène par le biais de micro-organismes.

  1. Comment éliminer les moucherons dans un composteur ?

Les larves de ces mouches sont  attirées principalement par les épluchures laissées à l’air libre et pour cela il faut couvrir votre tas de compost avec de la paille ou des feuilles sèches puis Mélanger des branches coupées grossièrement pour favoriser une bonne aération et Enfin vous devez alterner les couches de terre, de gazon et d’épluchures. Cela permet d’éviter leur prolifération.

  1. Un bac a compost est fabrique en quoi ?

On en trouve plusieurs types comme le bac a compost en bois et celui-ci est composé de minimum deux bacs qui sont côte à côte : le premier pour les déchets récents et la dégradation, le second pour la maturation. Il existe aussi des bac a compost fabriqués avec des palettes, ou encore un composteur a béton celui-ci dure plus longtemps c’est son avantage, vous pouvez aussi fabriquer un composteur en treillis en prenant  un cylindre avec le treillis et en attachant  les deux bords ensemble, et enfin vous avec ce que l’on appelle la matière hybride est celle la consiste à fabriquer un composteur a base d’autres matières a part celle citer au-dessus.

 

 

CONCLUSION :

Rien ne se jette tout se transforme, c’est la règle a suivre si vous voulez faire un bon geste qui permet de protéger l’environnement par le recyclage des déchets et en même temps fabriquez votre propre compost chez vous pour que vos plantes et arbres bénéficient d’un élément très nutritif, qui favorise leur développement et qui permet à votre sol de gagner de la qualité et qui vous permet vous-même d’obtenir un jardin performant et totalement naturel.

Dans ce cas il est nécessaire de connaitre que mettre dans un composteur pour savoir le fabriquer et avoir un bon mélange rempli de tout et bien équilibrer qui vous permettra de Protéger votre terre de la sécheresse en été et du gel en hiver, d’aérer le sol et faciliter le travail de la terre, d’enrichir le sol et de stimuler la croissance des plantes et aussi d’augmenter la capacité de rétention d’eau du sol et de réduire le lessivage par la pluie.

 

Partagez si vous avez aimé l'article.